San Francisco and the Valley - Week 2 and 3

20/05/2017
startup siliconvalley trip big data

Deuxième et dernier article sur ces trois semaines à San Francisco et la "Bay Area". C'est le suite de cet article

La diaspora française

La silicon vallée est un pays d'immigrés, on y rencontre des personnes du monde entier. La france y est bien représenté dans le monde des ingénieurs et des commerciaux. C'est une opportunité à utiliser, surtout que le programme Impact USA nous permet de rencontrer des personnes clefs de cette diaspora. Le mauvais coté, c'est que certains jours on ne peut parler que français.

Dans tous les cas c'est un avantage, qu'il ne faut pas négliger, toutes les communautés le font.

Les espaces de travail et le recrutement

Cette diaspora française nous a permis de visiter quelques startups. Chez Saagie, j'essaye d'avoir des conditions au top comme de vrais chaises/fauteuils, bureaux debouts, télétravail, fruits/chocolats/boissons à volontés. C'est vrai ... pour les critères de la région normande. Dans la vallée la pression de recrutement est telle que c'est juste la base. Tous est fait pour que reste au travail. Salle pour le petit déjeuner avec tous les céréales possibles, commande de repas à volonté, jeux de basket type fête foraine, instruments de musiques, consoles de jeux, grands espaces de repos, décoration fun et agréable et des détails comme des tapis renforcé de 3 cm d'épaisseur pour ne pas s'abimer les talons pour ceux qui travail en mode bureau debout. Bref cela respire l'abondance, voir l'indécence par rapport aux différences économiques entre les populations.

A noter que par le biai de quelques connaissances (i.e. la diaspora française), il est très facile de s'inviter pour visiter les startups.


Notre hôte à Pocket Gems

Besoin d'un adaptateur de mac? (Pocket Gems)

On peut même décorer la QA (Pocket Gems)

Le bureau debout : la base (Algolia)

Choisi ta marque de céréales (Pocket Gems)

Les locaux de Segment

Un petit creu? (Pocket Gems)

Consoles, musiques, TV, canap... (Pocket Gems)

No comment... (Pocket Gems)

Une maturité technologique

Dans le cadre de Saagie, j'ai effectué pas mal de démonstrations et d'échanges pour avoir du feedback sur le produit. Ce qui est marquant, c'est que les retours que j'ai eu sont en fait des demandes de fonctionnalités qui montre une grande maturité en terme de gestion de traitements big data. Je peut déjà programmer les demandes que j'aurai d'ici 12-18 mois en France!

Ensuite, en france on commence à parler de Serverless depuis un peu moins de 6 mois. Ici c'est la norme pour une startup qui se monte. Amazon Web Services est le standard ici, même si les personnes içi font quand même attention à ne pas trop utiliser les parties propriétaires. Pour vous montrer l'ordre d'idée, j'ai discuté avec un startup, Backand, que fait un outil de debugging pour AWS Lambda (fonctions serverless d'amazon). Une niche de niche me direz vous, mais ils ont quand même levé près de 2 millions d'euros.

La hype sur l'AI

Un de défaut de la tech est qu'elle subit des effets de mode. La silicon vallée est une énorme caisse de résonnance de ces effets de mode/hype.

La hype du moment c'est l'AI. C'est un sujet que je connais bien. C'est très proche de mon projet de fin d'étude en 2003 chez le elab de bouygues sur bayes. Je baigne dedans depuis 3 ans avec Saagie c'est maintenant un sujet courant dans les conférences europèennes. C'est un sujet connu par les universités française (on a le LITIS à rouen).

Là, le marketing US est passé dessus. Le terme est maintenant fourre tout et hyper galvaudé. Je pas vraiment vu de différence de niveau scientifique par rapport à la france (à part les volumes de données exploités pour l'apprentissage ou le traitement temps réel). C'est la nouvelle technologie qui va tout révolutionner et sauver le monde... blablabla.

Toujours est il est que quand vous tomber sur un data scientist vous avez de très bonne chance pour qu'il soit français. Du coups, avec cette hype, les startups et les ingénieurs français ont de très bonne carte à jouer! Vraiment!

De chercheur à CEO

Dans la même continuité, on croise beaucoups de CEO de startup US qui sont d'anciens chercheurs de Stanford ou de Berkeley. Le risque est accepté et la porosité des milieux est très intéressante. Un ancien chercheur CEO qui met la pression sur son VP Sales, c'est changement culturel important par rapport à la France. A quand un Stéphane Canu ou un Gilles Gasso CEO (2 enseignants chercheurs data science de l'INSA et du LITIS)!


A l'entrée de Stanford

Un camps de vacances, ah non Stanford!

Golden gate dans la brume
Pas de commentaires

San Francisco and the Valley - Week 1

13/05/2017
startup siliconvalley trip big data

Me voici de Retour sur mon blog après 2 première années en tant que CTO Saagie (ex-Creative Data). Avec Arnaud Muller, le CEO, nous voila au sein du programme Impact USA de Business France (ex UBI I/O) en plein coeur de San Francisco. J'y suis de passage pour quelques semaines pour appuyer les actions de Arnaud. Voici des impressions de la première semaine.

Le programme Impact USA

Le programme est basé à Galvanize, un espace où on peut trouver un accélérateur de startup, du coworking, des bootcamp et des formations.

Le programme aide en deux choses : via des ateliers et un(e) chargé(e) d'affaire. Dans les deux cas le plus important sont les mises en relations faites via ces moyens.

Un bonus sur les ateliers qui permettent d'interagir avec des acteurs très expérimentés dans leur métier.


Réunion à Galvanize avec Arnaud et Sixtine la chargée d'affaire

Arnaud sur le rooftop de galvanize

Les chiens de l'open space

Le networking

C'est notre principal activité sur place et c'est le lieu pour faire cela. Il est relativement facile de partir de zéro et de commencer à se faire un réseau de contacts. La diaspora Française fonctionne bien.

Le premier effet est que comme c'est un sport national, c'est très intense. En une semaine, on a l'impression de progresser comme trois mois à Paris.

On apprend des nouvelles choses au fur et à mesure des rendez vous. On retravaille le pitch et on recommence.

Enfin, c'est une terre d'immigration. On va croiser énormément de nationalités : Canada, Taiwan, Allemagne, Suède, Irak...


Avec le CTO de Cloudera

Les Meetups

Etant organisateur de meetups et de conférences (Java User Group, Codeurs en Seine, NWX), je me suis empressé d'aller à un meetup dans la vallée.

Première chose qui marque : l'abondance de meetups. Vous pouvez en faire un chaque soir, sans compter des bootcamps le week end, sur les thèmes que vous voulez.

Deuxème chose qui marque : l'organisation du meetup. Il commencent à 18h-18H30. On a 30 mn pour manger au buffet et networker. Ensuite on a une ou deux conférences et ensuite en 15-20mn le meetup est vidé.

Enfin, ils sont principalement organisés par les sociétés : Open Table User Group, GoPro user Group, Tibco User Group. Les "techno" user groups sont moins actifs (du moins en ce mois de mai).

J'ai été principalement marqué par GoPro User group sur l'évolution de leur stack big data. Par contre, les présentations sont un peu plus plan/plan par rapport à ce qu'on peut voir à Devoxx (pas de quentin adam avec plein de gif animés).


Meet up GoPro

Meetup OpenTable

Les boissons

La demi heure pour manger et réseauter

La vie à San Francisco

La ville et le temps sont très agréable en cette époque de l'année (juste un peu vent, nous sommes en bord de mer). Se balader sur Divisadero Street ou sur les différents parcs fait passer de très bon moments.

Par contre la vie est trés chère. C'est même encore plus chère du coté de Palo Alto. Il vaut mieux avoir un (très) bon salaire pour vivre la bas.


Maisons du quartier Alamo Square

Dimanche après midi à Dolores Park

Concert dans notre maison

On a les pubs pour parfum...

Ocean Beach
Pas de commentaires

I'm a CTO bitch!

07/09/2015
startup entreprendre creativedata big data

Depuis maintenant 6 mois, je suis officiellement le CTO/Directeur Technique et associé de Creative Data. J'ai rejoins l'ami Arnaud Muller dans le grand saut de la startup avec levée de fonds.

Je suis en charge du développement de Creative Data Platform, une plateforme big data prête à l'emploi et de la co-direction de la société avec mes 2 associés. En gros, j'ai un role de product owner qui code.

Après 4 ans chez un éditeur européen de 400 personnes, c'est un grand bol d'air :

Par contre :

Dans tous les cas, c'est une grande aventure qui commence. Sans aucun doute, plein de petites histoires à raconter!

Pas de commentaires

Retour sur Codeurs en Seine Edition 2014

15/08/2015
conference

Note : gros retard sur mon blog, je profite de l'acalmie du mois d'Août pour le mettre à jour. Quelques articles un peu décalés dans le temps...

Un rapide article pour revenir sur l'organisation de l'édition 2014 de Codeurs en Seine.

Cette année on a fait un peu grossir la conférence, on est passé de 250 participants à 380 participants avec 4 sessions en parallèles.

Comme l'organisation était un plus rodé j'ai pu profiter de quelques conférences :

Dans les autres amphis à noter :

A noter que j'ai refait mon quickie "Outils du Manager". J'ai fait une performance moyenne, difficile de faire conférencier et organisateur en même temps. Par contre, le contexte était particulier. Au 1er rang j'avais ma future équipe. Au 4ème rang, j'avais mon ancienne équipe (qui ne le savait pas encore).

Les vidéos sont sur la chaine youtube et les slides sur Lanyrd.

Pas de commentaires

Devoxx Belgium 2014 (2)

14/08/2015
devoxx java entreprenariat

Note : gros retard sur mon blog, je profite de l'acalmie du mois d'Août pour le mettre à jour. Quelques articles un peu décalés dans le temps...

Le résumé de la deuxième journée à Devoxx Belgique.

Keynote - Google Material design

La journée a commencé avec une revue des principes de material design. Il faut que je vérifie une chose, coté web est-ce qu'on aura un framework à bootstrap permettant une intégration facile?

Angular at scale

Une présentation bizarre, elle aurait pu se résumer en 3 slides.

Ils ont présenté comment ils ont unifié les aspects présentations et comportement des composants en développant et documentant à la bootstrap une bibliothèque de directives/composants avec une grosse participation de spécialiste en ergonomie.

Ainsi, les développeurs d'applications font un mashups des composants existants et ne réinvente pas la roue à chaque fois.

Ils ont insisté sur l'utilisation d'outillage (les classiques grunt et bower) et sur la mise en places de test automatisés sur les composants (karma).

Et c'est tout, rien sur l'organisation des projets, sur comment techniquement tu partages les directives. je suis donc resté sur ma fin.

Growth Hacking

Je suis ensuite passé sur la track startup par une présentation sur comment hacker la croissance de sa société.

Pour cela, avant de se lancer dans la croissance, il est nécessaire que :

  • le produit doit être bon avant de lancer une grosse compagne de publicité,
  • l'idée n'est rien, tout est dans l'exécution,
  • le marketing doit capter la valeur généré par l'exécution

A ce moment, il est nécessaire de trouver des techniques de "rase campagne" sur chaque étape du tunnel de vente :

  • acquisition,
  • activation,
  • retention,
  • revenue,
  • referal.

Ensuite à vous de trouver les techniques nécessaire pour développer votre boite. Voici des exemples :

  • Hotmail avait une petite phrase automatique à la fin de chaque mail,
  • AirBNB as utiliser différents hacks comme l'embauche de photographes professionnels et la publication automatique sur craiglist),
  • Booking.com met la pression sur les utilisateur en affichant le nombre de personnes regardant la chambre d'hôtel (chiffre bidon),
  • Ebay a forcé ses utilisateurs à utiliser paypal.

Equilibre entre produit et marketing

Testing in agile context

Un retour intéressant, du leader d'une équipe de test/QA dans un monde ou le développement agile est la norme.

Il a du gérer le changement d'un monde en cycle en V ou ils avaient le temps de préparer un cahcier de test, de tout couvrir et de donner une couverture de test manuel vers un monde ou les livraisons sont très itératifs et ils n'ont plus le temps de tout couvrir.

Il a du mettre en place les changement suivants :

  • le test n'est plus une phase du projet mais un processus continu,
  • la QA s'est dilué dans les équipes de développements.
  • réduire au maximum le délai de feedback sur chaque développement,
  • en conséquence les développeurs doivent d'abord corriger les bugs,
  • et les testeurs doivent rester raisonnable, conçis et se baser sur des critères d'acceptance.

Le principal chantier est toujours l'automatisation des tests (cf le cône versus la pyramide).


Le cône (Anti-pattern)

La pyramide (Cible idéal)

Startup need money

Retour dans la track startup, avec une courte conférence sur comment monter une startup :

  • trouver un problème à régler,
  • vérifier que vous êtes la bonne personne pour le résoudre,
  • trouver une équipe.

A un moment donné, vous aurez besoin d'investisseur si vous avez besoin de booster la croissance de la startup :

  • les investisseurs ne poussent pas dans les arbres il faut aller les chercher,
  • juger aussi vos investisseurs en tant que personnes vous aurez à collaborer par la suite,
  • la croissance et le confort ne sont pas compatibles,
  • prenez du recul, restez cool et garder votre sens de l'humour.

Don't forget to dream

Founders Dilemmas

Autre rapide présentation sur le dilèmne des fondateurs de société. En effet, il devra en permanence arbitrer entre décision qui lui permettra de garder le contrôle ou de potentiellement augmenter le gain possible.

En effet, plus le fondateur souhaite garder le contrôle, moins cela permettra d'optimiser les rentrées d'argent. Cela commence par l'arrivé de co-fondateurs et d'associés, puis par l'arrivée d'investisseurs.


Richesse versus Contrôle

San francisco

Une présentation qui donne les dernières informations de la silicon valley :

Woorank

Un autre retour de startup, une autre vision.

Cette fois ci, on est en mode organique avec une approche à base de bout de ficelles (bootstratp) et d'approche MVP (Minium Viable Product) :

Techniquement, une architecture micro services a été mise en place (avec la complexité de déploiement que cela incombe). Il passent maintenant à une deuxième version de l'architecture (traitement temps réel...)

Pas de commentaires