Crash de serveur et ... retour sur le nuage et les pieds sur terre

23/11/2009
cloud amazon serveur
Le week end fut assez tendu, en effet le serveur hébergeant Driveo et Fermiers d'à côté a crashé samedi à 3h du matin (à priori un problème de disque dur). Le problème c'est qu'il n'y a pas de support le week end chez dédibox (mais cela reste la meilleur offre performance/prix).


Heureusement, les processus de backups ont fait qu'aucune donnée n'a été perdu. Par contre, la procédure de restauration n'était plus à jours du tout... Il a donc fallu reconstruire les serveurs de zéro.

C'est là que le nuage de serveurs virtuels de Amazon EC2 ont été très utiles par leur souplesse et la facilité à construire une procédure de restauration à partir d'images préconfigurés et de données présentes sur S3.

Il y a un peu plus d'un an, j'étais passé des serveurs Amazon EC2 (US) pour Dédibox car la vitesse d'affichage pour les utilisateurs étaient sans comparaison. Ce week end, je suis repassé de dédibox vers les serveurs Amazon EC2 mais Européen.

La bonne nouvelle c'est que les performances sont au rendez-vous visuellement et en terme de monitoring (+30 ms de latence en plus selon site24x7). Il est donc possible que la migration de dédibox vers EC2 ne soit pas que temporaire.

La morale de l'histoire, c'est que l'informatique ça merde toujours à un moment ou à un autre (surtout quand on s'y attends le moins). C'est d'ailleurs le principe sur lequel repose Amazon EC2.

En conclusion :
  • Ne pas mettre tous ses backups dans le même panier (ça c'était bon).
  • Mettre à jour et tester (et re-tester) la procédure de restauration (ça c'était très très moyen).
  • Avoir toujours une possibilité d'avoir un environnement de secours (merci EC2).

Crédits: Photo Flickr en Creative Common de Pascal Charest
Google+
LinkedIn
comments powered by Disqus